mardi 3 avril 2007

Soirée germanophone: émincé de veau à la zurichoise et knödeln de pain blanc

Hier, c'était soirée germanophone, pour faire plaisir à D. surtout et puis aussi parce que j'avais envie de m'attaquer à un défi de taille: confectionner des quenelles (knödeln) maison.

J'ai entendu pour la première fois parler des knödeln dans le mémorable "Sisi impératrice" que toutes les membres féminins d'une famille ont visionné maintes fois lors des rediffusions à Noël. La scène est la suivante: Sissi débarque à l'improviste chez ses parents après une dispute avec son mari Franz et sa belle-mère. Sa mère, Ludovika, consulte Thomas, le domestique de la famille, sur le plat préféré de Sissi. "Voyons, Thomas, quel est ce plat que Sissi (euh, je veux dire l'impératrice, uh uh, uh) adorait, et qu'elle réclamait sans cesse?" - "Des quenelles, Votre Altesse" - "Des quenelles! Eh bien, je les préparerai moi-même." - "Nul ne les réussit aussi bien que Votre Altesse"... (oui, j'ai aussi vu maintes fois la trilogie Sissi)

Voilà donc pourquoi les quenelles ont toujours eu dans mon imagination le parfum d'une Bavière mythique incarnée par Sissi, avec son père en lederhosen, ses grosses chopes de bière, ses saucisses blanches servies dans une grande soupière (avant midi!), et ses quenelles... Faire plaisir à son petit ami bavarois fait donc presque partie de la suite logique de l'histoire.

D. m'a appris que presque plus personne, en Bavière ou ailleurs en Allemagne, ne faisait ses quenelles soi-même, à la maison. Apparemment on peut trouver des sachets tout préparés pour quenelles aux pommes de terre. D. a toujours cru qu'il s'agissait d'une opération incroyablement difficile. Nous nous sommes tous les deux étonnés que cela ait finalement été relativement facile.

Les quenelles s'accompagnent idéalement de veau et de champignons, avec une sauce. Une recette d'émincé de veau à la zurichoise a donc fait merveille - sauf que j'ai dû remplacer la crème fleurette par de la "whipped cream", faute de mieux. Le résultat était donc un peu trop liquide, mais le côté étouffe-chrétien des quenelles sans sauce a vite absorbé tout ce liquide.

Knödeln au pain blanc

Ingrédients (pour 3 gros appétits ou 4 en accompagnement):

- 200 gr de pain blanc
- 80 gr de beurre
- 250 ml (1 cup + 1/4) de lait bouillant
- 2 oeufs
- 1 oignon, hâché
- 1 bouquet de persil, ciselé
- du bouillon (facultatif), de la chapelure
- sel, poivre blanc, noix de muscade

1. Couper le pain en tranches, en gardant la croûte. Mettre dans un grand récipient, et verser dessus le lait bouillant. Mélanger en veillant à ce que le pain soit bien imbibé de lait.

2. Dans une petite casserole, faire fondre le beurre. Y mettre à cuire l'oignon hâché, jusqu'à ce qu'il devienne translucide (il y a beaucoup de beurre, c'est normal). Retirer du feu, ajouter le persil ciselé et mélanger.

3. Mélanger les oignons et le persil avec la panade pain/lait. Ajouter les oeufs. Mélanger encore jusqu'à obtention d'un mélange homogène. Assaisonner de noix de muscade, de sel et de poivre blanc.

4. Faire bouillir de l'eau ou du bouillon dans une grande casserole. Personnellement j'ai utilisé du bouillon de boeuf car je pouvais le réutiliser pour l'émincé de veau, mais un bouillon de légumes ferait parfaitement l'affaire.

5. Façonner des boulettes de knödeln. Attention, ça colle incroyablement aux doigts. Les boulettes doivent être assez grandes, de la taille d'une balle de base-ball: avec la quantité indiquée, nous en avons façonné 4. Pocher les boulettes dans l'eau bouillante ou le bouillon pendant 20 min. Retirer avec une louche-passoire.
Si c'est la première fois que vous en faites, pochez d'abord une boulette pour vérifier qu'elle tient bien dans l'eau. Si elle est trop molle et que cela se décompose trop, ajoutez de la chapelure à la pâte avant de façonner les autres boulettes.

L'opération était assez réussie. On serrera plus les boulettes la prochaine fois: le pain utilisé était un peu trop "aéré", mais bon, le pain blanc aux Etats-Unis a ses limites, tant pis.

D. m'a officiellement homologué le titre de porteuse potentielle de robe Dirndl. J'en suis toute fière!

4 commentaires:

Franek a dit…

Dis, Thérèse, pour nous, tes lecteurs européens, c'est quoi exactement la taille d'une balle de base-ball ? ;) Qu'es-ce que tu a pu t'américaniser en ces quelques mois... ;)

claire a dit…

merci pour ce billet... Je viens de faire tous les magasins de mon quartier pour trouver des Knödeln à faire en instantanné. Chose désormais impossible... Merci pour cette recette qui tombe à pic et bravo pour ce chouette blog
claire des gastronautes

claire a dit…

merci pour la recette... impossible de trouver des instantanés dans le commerce... et bravo pour votre blog

Thérèse a dit…

@ Franek: une balle de base-ball, finalement, c'est un peu plus grand ce que je croyais... Bref, Fran, tu n'as qu'à savoir quelle taille ont les quenelles ordinaires, quoi!

@Claire: Merci beaucoup. Vous avez un très chouette blog aussi... J'aime bcp le layout!
Pour la recette, diminuer la portion de beurre (à 60-50 gr) et la quantité de persil donne mieux, selon ma belle-mère. Bon à savoir!