samedi 10 mars 2007

Des baguettes pour mes moules!

L'anecdote est vraie... en tout cas vraisemblable.

Papa est un grand fan de moules. Normal, en Belgique, zeg! Donc il cuisine les moules, le plus souvent qu'il peut, quand elles sont de saison et bien grasses. Et on accompagne de jolies frites bien dorées, dont vous pouvez trouver la recette bien belge ici.

Et bien sûr papa mange tout cela é-qui-li-bré comme disait un humoriste belge: 1kg de frites, 1kg de mayonnaise. Son métabolisme est à faire pâlir d'envie toutes les femmes vivant sous des cieux cléments envers les minces: il est toujours mince et svelte comme une baguette.

Mais voilà qu'un jour, on a eu grand-père à dîner. Grand-père a une classe internationale de compétition, quand on dîne en sa compagnie: toujours droit sur sa chaise, toujours de petites bouchées, toujours un trajet lent de l'assiette vers la bouche, toujours mâcher autant que le prescrivent les diététiciens les plus aguerris.
Il reçoit devant lui les magnifiques moules au vin blanc.

Vous savez comment manger les moules, n'est-ce pas? On attrappe la première avec sa fourchette, et puis les suivantes avec la coquille de la première, qui sert comme une pince.

Question de grand-père après que tout le monde se soit mis à table:

"Où sont les baguettes?"

... Anecdote pas unique dans son style dans notre petite famille, car comme vous l'avez peut-être deviné, je suis Belge d'origine chinoise, établie depuis (ouf! au moins ça!) à Bruxelles. Et dans la famille, on s'arrête rarement aux frontières du nationalement correct... même quand il s'agit de cuisine!

Ce petit blog est donc d'abord pour faire plaisir à un de mes hobbies du moment: cuisiner! A ceux qui s'attendent à un feu d'artifice de cuisine fusion, patience... Je débute, j'expérimente, et j'espère vous faire partager un peu de mes nouvelles recettes!

1 commentaire:

Isaac a dit…

Moi, je trouve que cela fait quand même pas si peu de temps que tu cuisines super bien. En tout cas, on a toujours bien mangé quand tu cuisinais lors de notre co-location. J'attends avec impatience tes suggestions culinaires même si mauvais garçon que je suis j'oublierai d'aller visiter ton super blog.